livres
Forum
Vous abonner GRATUITEMENT à la chaîne youtube CENSURES TV
CD Sarkozy
Accueil censures TV

Acte 44 des gilets jaunes la révolution avec Jean-Marie Bigard

Le leader symbolique du samedi 14 septembre 2019


Quand le résultat est autant contraire aux buts prétendus, il serait peut-être temps de réfléchir un peu ?


En texte et vidéo :

Bien sûr, quand Jean-Marie Bigard reprend le constat évident de la trahison de la Révolution française, de la restauration indéniable des privilèges, je ne vais pas le contredire même si je l'exprime depuis longtemps en d'autres termes que son
« les privilèges sont revenus multipliés par 42 » de l'émission de Sud Radio du 8 sept, semblant connaître une exceptionnelle audience.
Je l'ai même regardée sur youtube et j'étais déjà le 144 mille 769 eme, en 3 jours !
J'ai l'excuse du professionnalisme pour avoir supporté ce monsieur et ses arguments au ras des pâquerettes !

Car je le répète, la méthode des gilets jaunes ne me semble pas capable de réduire les inégalités.
Elle ne gène d'ailleurs nullement les grandes fortunes, ni dans leur quotidien ni dans leur expansion.
Bernard Arnault en est l'exemple le plus emblématique, avec ses nouveaux milliards accumulés depuis le début du mouvement.
Sa clientèle de luxe semble donc ne pas pâtir non plus des actions des gilets jaunes...





On ne peut malheureusement pas donner tort à Jean-Marie Bigard pour son "Les gilets jaunes sont la seule force valable d'opposition en France".
Eh oui, les gilets jaunes occupent le terrain et bloquent ainsi tout mouvement de réel changement de choix sociaux.

Jean-Marie Bigard prononce régulièrement le mot "révolution". Et on se demande de plus en plus si les gilets jaunes sont encore dans la République.
Ce n'est pas en s'en prenant à la République, en voulant instaurer un mode de pouvoir par les plus agités, ceux qui crient le plus fort,
qu'on réduira les indignes accroissements des inégalités ni stoppera le droit dans le mur vers lequel on se précipite.
D'ailleurs on n'entend plus parler d'un "revenu minimum d'existence", que notre pays aurait les moyens d'instaurer pour ceux qui souhaitent vivre de peu dignement,
pour ceux qui souhaitent vivre vraiment, tranquillement, paisiblement.
Et les gilets jaunes ont permis aux pollueurs de continuer leur folle marche en avant.
Où est la priorité d'une véritable lutte contre les pollueurs, les empoisonneurs de notre eau, notre air, notre alimentation ?
Reléguée loin derrière le pouvoir d'achat !
Ce n'est pas par la violence contre la société en général qu'on pourra changer quelque chose à la posture des privilégiés
qui ont les moyens de se protéger de cette violence.

Jean-Marie Bigard est à l'humour ce que les gilets jaunes sont à la République.
D'ailleurs interrogé par Eric Morillot sur Sud-Radio donc, sur les "réseaux sociaux".
Sa réponse : "moi, j'ai 500 000 abonnés parce que les gens et les jeunes notamment adorent mon parler vrai"
Les réseaux sociaux, c'est quoi, pour causer d'abonnés ?
J'ai donc regardé sur twitter. Jean-Marie Bigard. 58,8 k abonnés.
Soit presque 59 000 abonnés. 58,8 k est devenu 588 k pour ce monsieur qui semble un fan ou une icone des gilets jaunes ?

Il y a donc les chiffres selon twitter et ceux selon Bigard, comme il y aura sûrement ce samedi 14 septembre 2019, les chiffres officiels et ceux selon les gilets jaunes.




Votre avis votre commentaire...