livres
Forum
Vous abonner GRATUITEMENT à la chaîne youtube CENSURES TV
CD Sarkozy
Accueil censures TV

Les français favorables à un confinement des non-vaccinés

Quand les libertés d'une minorité sont attaqués par la majorité... On est en 2021...

#NousSommes6millions

On peut en France restreindre les libertés d'une minorité et la majorité demande encore plus, en 2021.

58% des Français seraient favorables à un confinement des non-vaccinés...

#NousSommes6millions

Je commente rarement les sondages. Je les consulte même très rarement.

58% des Français seraient favorables à un confinement des non-vaccinés.
De suivre la méthode autrichienne.

Selon une enquête Ifop, pour le "JDD", peut-être Journal des Dominos. Ou Dominés...







Car il y aurait une "cinquième vague" à endiguer en France !

Si le JDD détaille les femmes et les jeunes plus réticents.
53% des femmes favorables 63% des hommes.
55% des 18-24 ans favorables contre 65% des "65 ans et plus"

Fournit une analyse politique, 73% de la "majorité présidentielle", c'est leur expression.
57% des "sympathisants de gauche."

Donc c'est peut-être les non inféodés aux piliers de l'avoir qui font vraiment baisser le pourcentage.

Mais pas de chiffre pour l'avis des non vaccinés. Juste une phrase :
"on observe que les populations plus directement concernées par la mesure, car tendanciellement moins vaccinées, expriment davantage de réticences à cette mesure."

C'est bien écrit ainsi.

Quant à l'Express, même préoccupation, comme s'il fallait habituer l'opinion.
Selon un sondage Elabe pour BFMTV, L'Express et SFR.

Avec naturellement "un confinement n'est pas à l'ordre du jour."

Car Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a affirmé "Ni de près ni de loin".

Ce qui peut vouloir dire, ni 48 heures ni 72.

Les doubles vaccinés approuvent la mesure à 66 %
et les électeurs d'Emmanuel Macron à 73 %.

Et une phrase au style très significatif
"A l'inverse, les derniers réfractaires à l'injection sont logiquement opposés pour 74 % d'entre eux à ce dispositif ciblé."

Nous sommes "les derniers réfractaires", oui les 6 millions.

Une autre phrase, qui aurait dû modérer le chroniqueur Express
"55 % des Français ne font pas confiance au pouvoir pour lutter efficacement contre l'épidémie de Covid-19."

Avec également une superbe phrase symbole de notre époque
"Paradoxalement, l'inquiétude est majoritaire chez les personnes vaccinées (63 %), mais elle est minoritaire chez les personnes qui ne sont pas vaccinées (40 %)."

Ah qui mesurera l'effet anxiogène de la communication des politiques, peut-être destiné à générer une demande d'être rassuré.

Quant aux questions essentiels :

Les non vaccinés sont-ils parfois accusés de la propagation du virus ?

J'imagine le même sondage en 1940. En remplaçant non-vacciné par... autre chose...

Je vous laisse imaginer la mise en perspective.
Je vous laisse imaginer dans quelques années le débat sur la puce de géolocalisation obligatoire pour tous.

Quant à ma conclusion : La sagesse, c'est la prudence.
Et comme vous l'ignorez encore, nous n'étions pas nombreux en janvier 2020 à dénoncer le comportement d'Agnès Buzyn.
L'absence de contrôles aux aéroports.
La France a réagi trop tardivement à ce virus qui a su profiter des modes de vie de l'époque.
Les candidats de l'avoir à la Présidentielle 2022 sont tous vers la gestion matérialiste.
Nous en sommes là.





Votre avis votre commentaire...